IMG_6722

IMG_6746

IMG_6752

IMG_6767

IMG_6790

    Il fait maintenant près de quarante degrés. Les habits que l’on met en fin d’automne chez nous suffisent à peine à se protéger du froid à l’intérieur. Des camions sillonnent les rues, un large panneau publicitaire sur le pont vantant un restaurant, un spectacle, ou des filles à contacter. Pas des prostituées, bien sûr, puisque la prostitution est officiellement interdite à Las Vegas.

   Toutes les trente secondes, un avion atterrit à l’aéroport McCarran, et un autre en repart au même rythme je suppose. L’un d’eux a déposé Serge et Nadine ce soir. Ça m’a permis de parler pour la première fois, depuis une semaine que je suis à Las Vegas, à des gens qui ne voulaient pas juste me prendre mon argent.

    petit restaurant-bar à l’entrée du Encore, quatre personnes ont pris avant nous une salade et une boisson. Cela a suffi à remplir une des poubelles géantes avec les déchets en plastique : assiettes, services, couvercles sur les assiettes, gobelets, couvercles également, une ou deux pailles dans chaque gobelet.

    Un jeune de San Diego, qui paraissait instruit, avec qui on a tenté d’aborder la question écologique pensait que l’on parlait du ciel bleu et des plages de San Diego. Le mot « écologie », il n’en comprenait même pas le sens.

    Petit passage au fitness pour digérer le kilo de beurre dans les sauces et purées de hier soir. Une demoiselle se trouve sur le seuil de la boutique de cosmétiques dans laquelle elle travaille. Je lui demande où se trouve le fitness.
-   Je ne sais pas du tout, vous pouvez vous renseigner au lobby.
    Comme le lobby est loin, je jette un coup d’œil autour de la boutique de cosmétiques et soins pour le spa. Le fitness est contigu à la boutique, l’entrée à côté. Les employés ne connaissent rien qui sortirait d’un iota de leur champ d’(in)compétence. 

    Premium Outlet. Deuxième article à 50%. Chaque « article » étant déjà composé d’un set de trois si ce sont des T-shirts, voire six pour les paires de chaussettes. Il nous arrive d’acheter la plus petite boule de glace possible et de finir par en jeter la moitié de trop.